Mardi Gras In New Orleans
Cette fiche a été visualisée 1362 fois
2008 Mardi Gras In New Orleans Rolling Dominos  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Autoproduction
151008
 
 
Musiciens :

Titres :
1- 1 : When My Dreamboat Comes Home 2:48
David Franklin /Cliff Friend
1- 2 : Margie 2:19
Con Conrad /Benny Davis /J Russel Robinson
1- 3 : Stagger Lee (trad) 2:43

1- 4 : Bo Weevil 1:56
Fats Domino /Dave Bartholomew
1- 5 : Careless love 3:03
W C Handy /Martha E Koenig /Spencer Williams
1- 6 : All By Miself 2:29
Fats Domino /Dave Bartholomew
1- 7 : Wait and See 2:24
Fats Domino /Dave Bartholomew
1- 8 : The Sheik Of Araby 3:16
Harry Beasley Smith /Ted Snyder /Francis Wheeler
1- 9 : I'm Walking 2:46
Fats Domino /Dave Bartholomew
1- 10 : Valley Of Tears 2:18
Fats Domino /Dave Bartholomew
1- 11 : Mardi Gras in New Orleans 3:20
Roy Byrd
1- 12 : I hear you knocking 2:45
Dave Bartholomew /Pearl King
1- 13 : I'm in love again 2:40
Fats Domino /Dave Bartholomew
1- 14 : I Know 3:04
Barbara George
1- 15 : Cajun Honey 1:57
Huey P Meaux
1- 16 : When the Saints Go Marching In (trad) 2:43

1- 17 : Blueberry Hill 1:54
Al Lewis /Vincent Rose /Larry Stock
Commentaires :
Mad Man (18-01-2011)
Un si bel écrin qui transfigure un si beau tribute, n’est pas sans me remplir de joie. En plus, c’est jour de gras. On va pouvoir croquer du Fats Domino tout en se léchant les doigts de Nutella, de sirop d’érable ou de confitures à la fraise Bonne Maman.
Néanmoins, attention, même si la formation est solide, le choix des morceaux accorte, il faut savoir que l’orientation de ce Domino’s tribute est, comme annoncé, très jazz New Orleans.
Fats est un musicien qui a trouvé son assise dans un registre boogie aux tempi souvent médium et aux rebonds très marqués. Position ingrate, mais toujours assumée. Là, y a du cuiv’ et du ryth’, mais moins de blues moody ou de boogaloo step que l’original.
Dans cette version revisité par l’excellent band de Didier Marty, il n’y aura point de cris du diable, d’inflammation intempestive du duodénum, de démonstration dithyrambique, de digression diatonique, ou de toutes autres choses finissant en –ique-.
Il n’y a dans ce CD, au gros son, qu’une idée subjective, très carré français, que les Rolling D. nous propose de monsieur Fats.
Leur version est très honorable, un poil œstrogènée à mon goût, mais en ce Mardi gras, on est bien content d’être à la Nouvelle Orléans. Happy to see you soon, et pis merci pour la crêpe au sucre.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine