Hit The Road & Play The Blues
Cette fiche a été visualisée 1185 fois
2010 Hit The Road & Play The Blues Buzztown  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Autoproduction
001
 
 
Musiciens :

Titres :
1- 1 : Hit The Road & Play The Blues 03:51

1- 2 : Mr Wrong 03:28

1- 3 : The Worst Is Yet To Come 05:21

1- 4 : Back To Me 02:58

1- 5 : Shake Your Hips 03:37

1- 6 : Sharing Would Be The Way 05:02

1- 7 : Tell Me 03:35

1- 8 : Sweet Cad 05:05

1- 9 : Beauty Queen 03:46

1- 10 : Imaginary Story 05:26

1- 11 : Lost In Your Names 03:44

1- 12 : Little Girl 04:13

Commentaires :
Mad Man (11-01-2011)
Résolument orienté vers un blues technique, issue de la lignée de la Ford familly, Buzztown y fera t’il son buzz ? Il va s’en dire que d’aborder une telle référence ne doit pas laisser de place à la médiocrité.
Le trio mené par Hugues Renault (chant – guitare) semble jouer le blues autant qu’il sait frapper la route. Benjamin Jouet aux bâtonnets rythmant et Anthony Billaud aux grosses cordes sont les joyeux acolytes de cette grand messe 90’s. Un guest aux claviers hammondés et un harmoniciste visiblement très inspiré viennent compléter ce trio de feu.
Délicatement syncopé et rythmé de moults intentions funk and soul blues, le combo dissémine ses variations et ses gammes d’Hellènes factures à la Joe Pass sans se poser de question.
Buzztown maîtrise parfaitement son art. Je garderai avec plaisir leur démo en archive pour me rappeler leurs qualités de musiciens et de créateurs car tous les morceaux sont de leur cru.
Ce Hit the road est vraiment très prometteur, le son est intéressant, pour une auto production. Les interprètes d’une technicité sans conteste.
Buzztown est à un haut niveau dans ce son très débridé du blues-rock. L’essence blues, si celle-ci a une importance pour eux, doit aussi passer par des moments d’une intense simplicité. Des petits rien qui font pleurer plus que danser. L’on retrouve cette énergie vitale avec Little Girl, plus intime et particulièrement touchant, à la John Campbell.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine