Keep on Dreaming
Cette fiche a été visualisée 2740 fois
2002 Keep on Dreaming The Hoodoomen  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Autoproduction
PFPB02
 
 
Musiciens :

Titres :
1- 1 : Keep On Dreaming 4:31
Philippe Brière /Pascal Fouquet
1- 2 : You don't Have to go 5:33
Jimmy Reed
1- 3 : My Girl Josephine 5:18
Fats Domino
1- 4 : Hoodoomen Theme 3:58
Pascal Fouquet
1- 5 : Let's Go Girl 2:57
Philippe Brière /Bernard Marie
1- 6 : I met you in a Dream 9:17
Philippe Brière /Pascal Fouquet
1- 7 : Two Bones and a Pick 3:57
T Bone Walker
1- 8 : Crazy Mixed Up World 3:53
Walter Jacobs
1- 9 : Like a Coyote 5:28
Philippe Brière /Pascal Fouquet
1- 10 : Knucklehead 3:49
Doug Jay
1- 11 : Oh ! Louise 3:40
John Mooney
1- 12 : Congo Mambo 2:38
Guitar Gable
Commentaires :
Pascal Lob (10-01-2002)
C'est avec un grand plaisir que je vous présente enfin cette galette des Hoodoomen. Je les ai vus à de nombreuses reprises et j'ai pu assister à la progression constante de la qualité de leur musique. Ils nous prouvent ici qu'ils ont encore franchi une étape pour notre plus grand bonheur.
Les petites touches de Chicago Blues, de Cajun ou de Mambo ne sont là que pour renforcer l'orientation West Coast de cette tartine qui transpire le Swing sur toutes les plages.
Francis Marie à batterie y est sûrement pour beaucoup et c'est un véritable plaisir de l'écouter jouer avec le rythme dans Congo Mambo. Bernard Marie à la basse semble s'être installé à la place du chauffeur pour conduire l'ensemble. Philippe Brière fait des merveilles à l'harmonica mais c'est au chant qu'il me prend "les tripes". Il a une voix, une vraie voix Blues et c'est suffisamment rare pour être signaler et trop bon pour s'en passer. Son plaisir est palpable et le nôtre intense. Il est assez incroyable de voir comment les claviers de Fabien Saussaye se sont intégrés dans un ensemble aussi homogène sans bousculer et sans se cacher, c'est de la magie. Les interventions de Philippe Sauret avec sa Washboard et de l'accordéon d'Alain Chapelain viennent renforcer l'esprit Louisiane de My girl Josephine et l'on se prend à regretter que ce soit si court. Mais la cerise sur le pompon vient des guitares de Pascal Fouquet pas la moindre intervention qui me laisse indifférent, les solos sont à la fois mélodiques, énergiques et bourrés de feeling, dignes des plus grands.
Rien à jeter donc, et même si l'intro de I Met You in a Dream a un coté "le petit train d'interlude" cela ne changera pas mon avis.
A emporter sur une île déserte en plusieurs exemplaires pour palier à tous les risques.
 
Lucky Jean Luc (10-08-2002)
Enfin ! Depuis le temps que je l’attendais, une "vraie" galette des Hoodoomen avec de gros morceaux de bonne humeur dedans, du feeling à revendre au prix fort et de la pêche à réveiller la veuve effarouchée… Les 12 titres (7 reprises et 5 compos) donnent la dimension d’une réussite (oh ! combien) justifiée !. Le style proposé par les 4 compères bas-normands s’articule autour d’une musique d’influence West Coast, avec des ambiances Chicago, Cajun, Swing, Mambo suivant les chansons. Autour de la section rythmique, la plus douée de sa génération, les deux frangins Bernard Marie à la basse et Francis Marie à la batterie, issue d’une complicité de plus de 20 ans ; le talentueux Philippe Briere s’active au chant et à l’harmonica, toujours juste de voix et posé de souffle, éclairé par le jeu de guitare du sensationnel Pascal Fouquet, qui n’a rien à envier à certains guitaristes soi-disant de "meilleures réputations" en touchant allègrement les p’tits nuages de la perfection…QUEL TALENT !
Pour le coup, l’équipe s’est renforcé de Fabien Saussaye, à l’orgue et au piano, dont les interventions sont judicieuses. Sur le titre My girl is Josephine, Philippe Sauret au washboard et Alain Chapelain à l’accordéon (ce dernier apparaissant également sur Oh ! Louise) apportent une jolie senteur Louisianaise, si agréable et si joyeuse !
Vous l’aurez compris, cette galette a squatté ma platine, depuis déjà un bon moment… A défaut d’être consensuel, je sais que Pascal "L’Oreille Bleue" à classer cette galette dans ses favoris, je ne peux m’empêcher de faire de même : à emmener sur une île déserte car en plus d’être indispensable à tout réveil matinal (difficile), je soupçonne ce disque d’avoir un effet (certain) sur la gent féminine, j’en fait un de mes atouts principaux, je sens que je vais pas tarder à conclure…
 
Envoyez votre avis sur cette tartine