Andaluz Child
Cette fiche a été visualisée 865 fois
2004 Andaluz Child Lorenzo Sanchez  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Autoproduction
 
 
Musiciens :

Titres :
1- 1 : Tengo Blues 04:22

1- 2 : No Se Ven 05:31

1- 3 : Duende 02:48

1- 4 : Andaluz Child 05:58

1- 5 : Sare Sall 05:46

1- 6 : Oye Como Va 05:23

1- 7 : Glimpses Of Serenity 04:40

1- 8 : Sheherazade 04:43

1- 9 : Dime 05:20

1- 10 : Maceo's Song 04:58

1- 11 : Lou 05:51

1- 12 : L'éxilé 05:20

Commentaires :
Lucky Jean Luc (10-06-2004)
Comme d’habitude, je cherche à assimiler en profondeur la galette que je chronique, à la déguster tout entière voire à la digérer pour mieux en apprécier chacun de ses ingrédients. Les 10 compositions et les 2 adaptations (signées Tito Puente et Ronnie Earl) de Lorenzo Sanchez m’ont comblé l’appétit et ouvert de nouveaux horizons. Ceux du chant Andalou (de Lorenzo) et du chant Oriental (de Dilshad Mohammed Amin) que je découvre avec bonheur, sans vraiment en comprendre la signification exacte mais en ressentant une forte attirance et un plaisir certain à l’oreille. Curieusement, la seule chanson en français (L’éxilé en «Bonus Track») m’est apparue un peu fade bien que j’en saisisse tous les mots… En plus, les musiciens présents s’approprient avec détermination ce registre de World Blues Latin (pourquoi pas ?), un peu Jazzie et un peu Funkie, qui transpire de saveurs épicées, de douceurs agréables et de chaleurs communicatrices. Au final, l’ensemble se révèle réellement goûteux et assurément savoureux.
A écouter…
 
Envoyez votre avis sur cette tartine