The Best Of
Cette fiche a été visualisée 813 fois
2004 The Best Of Side Track  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
Autoproduction
341712/1
 
 
Musiciens :

Titres :
1- 1 : Five to Seven
Side Track
1- 2 : I Should go
Side Track
1- 3 : Someday
Side Track
1- 4 : Stop the River
Side Track
1- 5 : Gold Fish
Side Track
1- 6 : Do That
Side Track
1- 7 : Hit the Raod
Side Track
1- 8 : Leaving Home
Side Track
1- 9 : Juanita
Side Track
1- 10 : I paid the bill
Side Track
1- 11 : Sweet Blues
Side Track
1- 12 : Sailor's Boogie
Side Track
1- 13 : Now You're gone
Side Track
Commentaires :
Mad Man (13-03-2006)
Wouahla ! Le premier qui dit du mal des bretons, j’y colle un couin aman tiède dans la gueule à sa mère en string dans la ferme 2 ! C’est la pure vérité que j’kiff trop les keums de Lannion et de Perros heu… direct !!! Total respect pour le 2-2 et complète dédicace à DJ Guénolé de Lézardrieux et à MC Broudic de Plougrescan, z’y va. Ouech, les Côtes de mort, sa race, c’est trop du bonheur sa mère grave. C’est pour ça qu’il faut écouter le son de SIDE TRACK. Plus qu’un pur album, c’est un best of (par analogie ou rectologie, je ne sais guère !), le meilleur de eux…

Little Houd, le keum’ au micro, place sa voix riche de timbres médiums de vieux routard du blues là où ça lui chante. Le très New Orleans, I should go, propose un blues des longs faubourgs métropolitains qui d’entré, à grands renforts de slides swamps, de rythmes syncopés, de basse slappée et de chœurs enjoués place le groupe dans une atmosphère tonique, suave et mississipienne. Someday, sa mère, est un pur blues tranquille qui renferme une énergie dictée par la guitare de Philippe Brunel, excellent dans cet exercice. Do that, la ballade tantôt andalouse, tantôt Claptonienne, laisse apparaître le talent du bassiste Clément Vallin.

Marc Dupont, le batteur, répond présent dans tous les styles et apporte une rigueur métronomique à l’ensemble des morceaux, y compris dans ceux, un peu trop sirop d’orgeat comme Leaving home. La qualité est là, jazzy-blues toujours bien calibrée, et Juanita ou Sweet blues, aux élans Burrelliens, savent faire glisser Philippe, Marc et Clément vers un swing nonchalant des plus charmant. Mais SIDE TRACK, c’est également une énergie unissant blues rageur et funk. I paid the bill, allie grosse ambiance groove et variation valseuse fusionnelle du meilleur goût.

Now you’re gone est un vrai morceau blues de finish. Il donne envie de rencontrer, sur scène, ce quatuor dont la musique n’est pas figée et distille à sa façon un blues du sud, à la fois chaud et sensible.

Le son Pleumeur-Bodou me plait tout autant que celui de Memphis-Tennessee, la prod’ a bien assuré. Mais pour la pochette, Whouahla ! larchoum’, ça manque légèrement de bonnes meufs de Paimpol ou de Trestel, avec des boucles d’oreilles Esméralda et des maillots de bain tout mouillés. Eh ! Total respect pour l’artiste trepein, mais la petite maison dans sa prairie, elle pue sa mère chez les Ingalls. Veuillez incessamment prendre exemple sur le dernier M.Pokora. Meeerde ! A l’Américaine les gars !
 
Envoyez votre avis sur cette tartine