The Memphis Barbecue Sessions
Cette fiche a été visualisée 1285 fois
2002 The Memphis Barbecue Sessions Big Jack Johnson  
       
jaquettes/tartine.jpg
Production :
MC Record
MC-0045
 
 
Musiciens :
Big Jack Johnson : Guitare, Chant , Mandoline
Kim Wilson : Guitare, Chant , Harmo
Mark Carpentieri : Batterie
Pinetop Perkins : Piano

Titres :
1- 1 : Oh Baby 4:05
Big Jack Johnson
1- 2 : Humming Blues 3:58
Big Jack Johnson
1- 3 : Don't Care Nothing 3:31
Little Walter
1- 4 : Smokestack Lightning 4:06
Chester Burnett
1- 5 : I'm Going Out Walking 4:14
Big Jack Johnson
1- 6 : My Babe 4:10
Little Walter
1- 7 : Blue Bird 5:53
John Lee Hooker
1- 8 : Lonesome Road 4:15
Big Jack Johnson
1- 9 : Get Along Little Cindy 4:18

1- 10 : Humming Bird 5:13
Big Jack Johnson
1- 11 : Big Boss Man 4:05
Jimmy Reed
1- 12 : The Things That I Used To Do 4:26
Eddie Jones
1- 13 : Dust My Broom 3:33
Elmore James
Commentaires :
Mad Man (02-06-2007)
Une saucisse au coin du feu et une p’tite bud c’est plutôt zexcitant. Une zamburger party avec Big Jack Johnson comme zicos d’ambiance me paraît plus que tentant.





Oui mais ! La tradition sudiste du barbecue session, n’est ni plus ni moins qu’un après midi dans la peau d’un américain moyen qui invite le gratteux noir du coin à venir pousser la chansonnette pour quelques dollars, pendant que les steaks hachés et ses T bones de ce premier, passent de vie à trépas sur le grill abscons et gorgé de grasses certitudes culinaires propres aux joies circonvenues de nos affables modèles d’outre Atlantique.





Les musiciens de blues du sud le savent, bien qu’ils ne connaissent pas les minima sociaux français, travailler plus c’est gagner plus est la règle de base pour les intermittents Louisianais qui travaillent plus pour mieux crever d’oubli.





Trêve de considérations politiques, car le présent barbecue est une formidable réussite où nos trouvères n’ont de cesse que de faire péter la mayo et des caviars de tubes revisités de Jimmy Reed, Little Walter et de Elmore James. Houlala ! ça chauffe près des braises. Cela reste du très classique mais lorsqu’ on regarde la liste des invités, on ne peut se dire que, bon ! ouais ! d’accord.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine