Johnny Winter and Live
Cette fiche a été visualisée 1754 fois
1971 Johnny Winter and Live Johnny Winter  
       
jaquettes/tartine.jpg
 
 
Musiciens :
Boddy Caldwell : Batterie , Percus
Johnny Winter : Harmo , Chant , Guitare
Randy Jo Hobbs : Basse
Rick Derringer : Guitare

Titres :
Commentaires :
François M (10-06-2003)
C'est l'album qui a déclenché ma passion pour la famille Winter: Edgar, Derringer, ainsi que tous les autres musiciens qui ont suivi la carrière des frères Winter; dans cet album la complémentarité des guitares est fabuleuse; la batterie foudroyante (mais qu'est devenu Boddy Caldwell ?) le tout dans une folie rockandrollienne menée par Rick et Johnny entre Little Richard et Keith Richards ...
 
Gérald (10-02-2004)
Démentiel
il est impensable que l'équipe ne marche pas à l'overspeed, ce disque est un véritable tuerie. Indispensable est un terme souvent galvaudé mais là il s'applique à la perfection. Cette prestation surhumaine laisse pantois d'admiration et de respect pour ce témoignage incroyable. Ce disque fût une révélation pour moi à l'époque et me décida en grande partie à faire de la musique et de guitare en particulier sans saisir les difficultés qui m'attendaient. J'ai vu Johnny Winter sur scène quelques temps après au palais des sports à Paris et je n'ai jamais vu un truc aussi dingue depuis. Bien sur d'autres concert ont suivi mais Johnny c'était sensiblement calmé au niveau du show. Bref, passez ce disque à très bon niveau et ne prenez pas de café avant vous serez déjà assez speedé comme ça.
 
Thierry, Dordogne (10-09-2004)
Ce disque est une tuerie....oui. Un live démentiel ou la guitare de Rick Derringer se fond à celle de Johnny Winter dans une osmose de folie. Dommage que le son manque de relief, une réédition CD s'impose. C'est un de mes premiers albums achetés car Nono du groupe Trust dans un article de Best l'avait placé dans sa playlist de ses dix albums préférés. Il reste plus de 20 ans après un de mes disques chouchous avec le live At Fillmore East de l'Allman Brothers Band. Oubliez les Maiden et cie. Ici la guitare rock'n'roll, blues et le meddley avec le solo de "Great Balls Of Fire" reste LE morceau d'anthologie...
 
Xavier (18-05-2009)
S’il je devrais choisir un seul Live rock : c’est lui !
Fabuleuse époque Winter avec Derringer. Son plus beau touché ou duende de guitare. Inimaginable d’arriver à ce niveau sur scène.
Probablement qu’il a du payer cher de sa santé mais bon dieu que c’est bon !!!
Le concert du Palais des sports de Paris est aussi pour moi une des plus grosses claques.
 
Envoyez votre avis sur cette tartine